Comment fonctionne une couveuse d’entreprise ?

couveuse entreprise

La couveuse d’entreprise constitue la meilleure solution à vos problèmes. Cette sorte de dispositif d’accompagnement vous permet notamment d’augmenter vos chances de voir votre projet d’entreprise aboutir. Découvrez comment se déroule une couveuse d’entreprise à travers cet article !

Le concept de la couveuse d’entreprise

En plus d’améliorer le concept d’un projet entrepreneurial, la couveuse d’entreprise propose différents moyens pour tester la viabilité du projet et, ainsi, anticiper les risques d’échec. C’est donc une manière de connaître plus précisément l’étendue des pertes et des bénéfices de l’entreprise sur une courte durée. Il s’agit donc d’une sorte d’essai en entrepreneuriat sans perte ni bénéfice. Cet essai se déroule à l’aide d’un hébergement juridique, évitant ainsi à l’entrepreneur de trop s’exposer.

La couveuse d’entreprise permet à l’entrepreneur d’utiliser son numéro de SIRET pour le lancement de ses activités (fabrication, prospection, vente, facturation, etc.). Bien entendu, l’entreprise dispose d’un fond qui lui est propre pour y procéder. 10 % des chiffres d’affaires réalisés permettent de payer les prestations de la couveuse d’entreprise. Afin d’intégrer une couveuse d’entreprise, il faut d’abord s’informer en détail sur le dispositif. Puis, vous pouvez remplir un dossier d’inscription auprès de la couveuse dans lequel vous devez présenter votre projet.

La sécurisation de l’entrepreneur

La principale prestation d’une couveuse d’entreprise est donc l’accompagnement des entrepreneurs dans le cadre du lancement de leurs projets professionnels. Cet accompagnement permet concrètement de limiter les risques que court l’entrepreneur, notamment sur le plan financier et juridique. Le contrat entre la couveuse et l’entrepreneur comprend notamment :

  • Les différents accompagnements nécessaires au projet d’entreprise (matériels, ressources financières, techniques de mise en œuvre, etc.) ;
  • La sécurisation de la relation de l’entrepreneur avec sa clientèle.

Pour que les risques d’échec soient limités, la couveuse propose généralement un Contrat d’appui au projet d’entreprise ou CAPE. En signant ce contrat, l’entrepreneur accepte les différentes conditions d’accompagnement de la couveuse sur la période d’essai du lancement de son entreprise.

L’importance du CAPE

Le CAPE prévoit généralement les engagements de l’entrepreneur dans le cadre de l’essai ou de l’accompagnement par une couveuse d’entreprise, qui est notamment :

  • Disposer d’un programme de préparation à la création d’entreprise ;
  • Proposer un programme de gestion de l’activité économique envisagée.

Concrètement, ce document n’est pas un contrat de travail, mais plutôt un dispositif d’accompagnement destiné aux entrepreneurs en difficulté. Ses dispositions incluent :

  • La faisabilité du projet d’entreprise ;
  • Les moyens de mis en œuvre pour concrétiser le projet ;
  • Les différentes phases de mise en œuvre ;
  • Les techniques d’appui au développement de l’entreprise nouvellement créée.

Seuls les porteurs de projet de création ou de reprise d’entreprise peuvent prétendre à la signature d’un CAPE. D’autres conditions d’éligibilité s’ajoutent à cela (posséder une société type EURL ou SASU, ne pas être salarié, être à la recherche d’un emploi, etc.). La durée de ce contrat est d’un an renouvelable deux fois.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

SOSWP
Logo