Methode Agile : les 3 piliers fondamentaux

alt

Connaissez-vous le principe de la mêlée au rugby ? Après une faute, les deux équipes adverses s'affrontent afin de faire repartir le jeu sur de bonnes bases. Vous serez alors étonné d'apprendre que cette phase de jeu peut être adoptée dans votre business. 

Le Scrum (traduction de “mêlée” en anglais), également appelé “méthode agile”, est une méthode de gestion de projet basée sur le travail en équipe. Découvrez dans cet article le concept de cette pratique ainsi que les cinq concepts qui la composent.

Qu'est-ce que la méthode agile ? 

La méthode agile est un processus de travail en équipe, divisée en plusieurs étapes et basée en cycles courts. Concrètement, lors de chaque étape d'un projet, les parties prenantes sont en constante collaboration. Ce principe permet aux équipes de développer un projet de façon souple et réitérée. Selon les besoins changeant, le projet est mené de manière agile sans être figé, afin de le faire évoluer de manière constante. Lors d'une formation agile certifiante, vous aurez le choix entre trois responsabilités spécifiques Scrum : Product Owner, Scrum Master et les membres de l'équipe de développement.

Quels sont les piliers fondamentaux de la méthode Scrum ?

 La méthode Scrum repose sur 3 piliers fondamentaux : la transparence, l'inspection et l'adaptation. Ensemble, ces piliers de la méthode agile, permettent aux parties prenantes d'entamer un processus d'amélioration continue du projet, afin de le finaliser de manière optimale. Comme vous le verrez ci-dessous, les piliers ont chacun un rôle différent mais sont complémentaires.

1. Transparence 

Le principal pilier de la méthode Scrum est la transparence : toutes les parties prenantes doivent être tenues au courant des faits, des avancées et des erreurs du projet dont elles sont concernées. Le but étant de tisser des liens de confiance entre chaque personne travaillant ensemble.

Dans le cas contraire, ce sont non seulement les relations et donc la bonne entente entre collègues qui se détériore, mais cela met également en péril l'entièreté du projet.

2. L'inspection

Dans le cadre de la méthode agile, une inspection du projet est réalisée quotidiennement par l'ensemble de l'équipe. Le but de cette manœuvre est de détecter le plus rapidement possible un dysfonctionnement entre l'objectif donné à la réalisation du projet, et les actions mises en place pour ce faire.

Les piliers de la méthode Scrum se croisent, car comme vous pouvez l'imaginer, l'inspection d'un projet ne peut se faire sans une totale transparence. 

3. L'adaptation

Tout comme l'inspection est dans la continuité de la transparence, l'adaptation l'est envers la continuité.

Après que chaque collaborateur ait inspecté les différentes étapes du projet, ils peuvent désormais constater certains manquements ou améliorations à apporter. Par exemple, un membre de l'équipe fait part de ses difficultés dans l'avancement du projet par manque de temps ou d'aide. Toutes les personnes de l'équipe doivent s'adapter aux problèmes de ce collaborateur, car ce sera la cohésion de groupe qui fera avancer le projet jusqu'à sa finalité.

Grâce aux phases régulières d’inspection, les membres de l’équipe peuvent s’adapter aux aléas que va connaître le projet. La méthode agile se base donc sur le principe que le collectif de tous les collaborateurs est la force de l'avancement et de la finalisation du projet.

découvrez un crm complet pour entrepreneur

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

SOSWP
Logo