Il n’y a rien de tel que créer un site web pour développer son activité professionnelle ou commerciale et se faire connaître ! Dans le cadre de ce processus plus ou moins long, le choix d’un bon hébergeur web s’impose. Ce type d’entreprise possède des serveurs dédiés au stockage des fichiers et données de votre site web. Bien entendu, le recours à ce type de service implique des dépenses inhérentes. Découvrez comment comptabiliser l’hébergement d’un site Internet en vous basant sur les informations suivantes.

Prendre connaissance du coût de l’hébergement d’un site web

Avant la comptabilisation, il est essentiel de connaître ce détail. En effet, le coût actuel de l’hébergement web vous donnera une idée sur les frais à prévoir pour héberger votre site. En moyenne, l’hébergement coûte entre 2,5 € à 700 €. Différents facteurs justifient cet écart de prix :

  • Le type de site à héberger (e-boutique, blogs, site vitrines, etc.) ;
  • Les services inclus dans le tarif d’hébergement (sauvegardes automatiques, messagerie, etc.) ;
  • Le nombre de visiteurs par mois ;
  • La qualité des services d’hébergement.

Vous avez la possibilité de sélectionner le plus bas tarif pour commencer. De cette façon, vous pouvez tester les compétences de votre hébergeur. De plus, vous choisirez au fur et à mesure d’autres services au fil du temps pour compléter et optimiser l’hébergement de votre site web.

Le coût de l’hébergement web dépend également du type d’hébergement :

  • L’hébergement partagé : destiné aux jeunes startups, ce type d’hébergement booste le trafic sur le site web. C’est le moins cher du marché. En revanche, c’est aussi le plus fragile, puisqu’il ne requiert qu’un seul serveur.
  • L’hébergement VPS ou sur serveur privé virtuel : cet hébergement est plus évolué que l’hébergement partagé. Il ne sollicite qu’un seul serveur entièrement consacré à votre site web. C’est l’hébergement idéal pour améliorer les performances d’un site nouvellement créé.
  • L’hébergement cloud : réunissant plusieurs serveurs, ce type d’hébergement contribue à la continuité du fonctionnement d’un site web malgré les éventuelles pannes. Les serveurs se relaient entre eux pour assurer cette continuité.
  • L’hébergement WordPress : ce type d’hébergement propose différentes options comme les sauvegardes automatiques en plus de l’hébergement basique.

Comptabiliser ses frais d’hébergement

L’hébergement web est obligatoire, car il assure la protection des données d’un site web. L’entreprise est libre d’utiliser ses propres serveurs ou de confier l’hébergement de son site web à un prestataire compétent. Ce dernier est le plus qualifié pour héberger un site puisqu’il dispose généralement d’excellents équipements à cet effet.

Lorsqu’on fait appel à un hébergeur professionnel, le mode de comptabilisation des frais d’hébergement d’un site web s’effectue comme suit :

  • Vous versez un montant TTC pour votre abonnement (mensuel ou annulé selon ce qui est proposé) à la banque ;
  • Vous déduisez les frais de location sur le montant HT sur le compte 613 ;
  • Vous déduisez les TVA des autres produits et services que vous avez consommés.

Ainsi, le crédit équivaut à votre abonnement et les débits à la location et aux taxes à payer.